Les marèes, un spectacle inattendu

marée à Manarola
mareggiata a manarola

Les cinq localités peuvent être visitées à tout moment de l’année, d’été comme hiver ; vous pouvez marcher sur les sentiers, visiter les villages, nager et bronzer en été, dormir dans d’excellentes installations d’hébergement, profiter de la bonne nourriture.
Mais pour ceux qui visitent les Cinque Terre en automne ou en hiver, il y a la possibilité d’un spectacle inattendu, imprévisible et impressionnant : les marées.

DES VAGUES QUI VIENNENT DE TRÈS LOIN

Périodiquement, les Cinque Terre subissent les assauts de marées très violentes qui démontrent la force spectaculaire de la nature. Mais ces vagues créent des dangers le long des côtes ; elles posent des problèmes de navigation, causent des dommages aux structures portuaires, entraînent de l’érosion sur les côtes et causent des dommages aux bateaux.

Les grosses vagues qui s’écrasent si violemment contre la côte des Cinque Terre se forment loin, à plusieurs kilomètres de là, dans un autre pays, et lorsqu’elles trouvent les conditions favorables, elles déferlent très hautes avec beaucoup de force. La marée est la conjonction de plusieurs facteurs, mais les vagues les plus puissantes qui se produisent dans la région des Cinque Terre sont celles qui se forment en Espagne, passant entre la Corse et la France.

Poussées par le vent, elles grossissent de plus en plus et se brisent sur la côte ligure du Levante, notamment entre Monterosso et Riomaggiore, mais Manarola est la plus exposée du fait de la conformation de la côte.

VENT RÉGNANT ET VENT DOMINANT

Dans la région des Cinque Terre, le vent régnant est le sirocco (le vent de Syrie) qui vient du sud-est, tandis que le vent dominant est le libeccio (le vent de Libye) qui vient du sud-ouest. Le vent régnant est celui qui se produit le plus fréquemment dans l’année, tandis que le vent dominant a celui qui présente les vitesses les plus élevées.

LES VENTS EN MÉDITERRANÉE

Les noms des vents ne semblent pas correspondre aux pays d’origine, notamment depuis les Cinque Terre et Manarola. Ils sont liés à la tradition marine des anciens navigateurs grecs et romains.

En fait, ces anciens navigateurs observaient et étudiaient le vent en imaginant qu’ils étaient au milieu de la Méditerranée, donc au nord-est le Grec ou Grecale (vent venant de Grèce), au nord-ouest de la Provence (de la région homonyme de la France), au sud-ouest La Libye, d’où le libeccio (vent de Libye), et le sud-est de la Syrie, d’où le sirocco (le vent de Syrie).

COMMENT UNE MARÉE SE FORME-T-ELLE DANS LES CINQUE TERRE ?

La puissance et la durée de la tempête sont influencées par une série de facteurs, les principaux étant :

  • l’intensité du vent (vitesse) et son sens
  • le Fetch (étendue de mer libre sans obstacles le long de laquelle le vent a la possibilité d’agir librement)
  • la présence d’obstacles le long du trajet de la vague
  • la valeur de la pression (les basses pressions favorisent la formation des vagues)
  • la composante astronomique de la marée due à la lune (la marée haute astronomique s’ajoute à celle produite par le vent)
  • localement la profondeur des fonds marins et l’angle de la côte avec le vent.
Les montagnes et le fetch

La région des Cinque Terre et la Ligurie de Levante sont protégées par des montagnes du nord et du nord-est, tandis que la traversée du nord-ouest au sud-est est celle qui offre la plus grande possibilité d’action de la mer.
En regardant la carte, il est clair que le vent régnant, le plus fréquent, du sud-est, le sirocco, n’a pas la possibilité de créer de grandes marées en raison de la présence de l’archipel toscan et en partie de la Corse. Il en va de même pour les vents du sud, à l’abri des grandes îles de la Sardaigne et de la Corse.

Même le vent venant de Provence (celui du nord-ouest) ne peut pas créer de vagues importantes, car l’étendue de mer dont il dispose (Fetch) est très limitée.
Il est évident en regardant la carte de cette partie de la mer Méditerranée, que le vent dominant est celui de Libeccio, du sud-ouest, qui se manifeste à grande vitesse (jusqu’à 65 nœuds), le Fetch est au maximum d’environ 540 milles marins et la conformation des côtes n’entrave pas la mer formée dans cette direction.

Les basses pressions sur la mer de Ligurie

Lorsque la situation météorologique sur l’Europe est telle que de basses pressions se forment sur la côte méditerranéenne de l’Espagne et qu’elles commencent à se déplacer vers le golfe Ligure, un gradient barique est créé avec des vents forts du sud-ouest qui, grâce au grand Fetch disponible, des Baléares (Espagne) aux Cinque Terre, provoquent de hautes vagues sur la mer Ligure.

Ensuite, lorsque dans cette mer la pression atmosphérique particulièrement basse se produit dans la mer des Cinque Terre, la composante astronomique de la marée haute (celle qui dépend de la lune), des vagues importantes de grande hauteur et de violence se forment, ce qui provoque des marées ayant des caractéristiques comparables à celles des océans.

Les fonds marins

La conformation des fonds marins, dans les Cinque Terre et aussi dans le tronçon en face de la ville de Manarola qui peut être vu de Casa Capellini, a des profondeurs relativement importantes, même à quelques dizaines de mètres de la côte. Cette conformation des fonds marins n’atténue pas l’énergie des vagues qui ont la possibilité d’arriver presque intactes devant les rochers de la côte et de se briser contre eux avec une grande puissance.

La direction de la mer du sud-ouest est perpendiculaire à la côte, il n’y a pas de zones avec des sections abritées, en particulier dans la région de Manarola, et donc il n’y a pas de perte de puissance en raison de l’inclinaison par rapport à la côte du sens du vent et de la mer.

La saison des marées

La saison des marées va de novembre à mars ; le spectacle est incroyable, d’énormes embruns qui baignent les rochers et les maisons les plus proches de la mer, avec des nuages de sel qui montent et qui arrivent partout, même dans les parties hautes de la localité, près de la place de l’église et au-delà.
Ces marées sont belles à regarder, il existe beaucoup de photos de Manarola avec la marée, personnellement je reste parfois à contempler ce spectacle pendant des heures.

Il faut faire très attention et ne pas trop s’approcher, les vagues sont dangereuses pour les hommes et accélèrent l’érosion du littoral en menaçant les constructions proches de la mer.
Les marées créent également des problèmes pour les vignobles des Cinque Terre, surtout si elles se produisent en dehors de la saison d’hiver, car le vent transporte du sel partout, même dans les vignobles loin de la mer, endommageant les vignes.

DES VAGUES RECORD

Dans le graphique ci-dessous, la bouée de mesure devant le port de La Spezia lors de la tempête des 15 et 17 décembre 2011 qui a produit des vagues de plus de 10 m.
Vous pouvez également noter la rapidité avec laquelle la mer est passée d’une hauteur de vagues de 2 m à des vagues de 8 à 9 m.

mareggiata storica 5 terre

Leave a Reply

Your email address will not be published.